L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  Milleansabouhet le Sam 9 Oct - 23:32

Si on résume, un historien professionnel qui se prend au sérieux n'ira jamais s'abaisser à des recherches en histoire rurale rase-paquerettes (si c'est un prof de fac, c'est tellement pratique de faire réaliser les monographies villageoises par des étudiants, pour les utiliser après dans ses bouquins dûment commercialisés) et méprise avec hauteur le chercheur amateur qu'il prend pour un crétin des Alpes aux ambitions et facultés intellectuelles limitées (Ce qui est très vexant).
Lequel inversement, ne comprend pas toujours nécessairement les concepts et autres coupages de cheveux en quatre développés par les professionnels. Et si l'amateur espère de la biblio récente qui parlerait de son village et lui fournirait des idées pour ses recherches, eh bien il peut toujours espèrer... longtemps, trèèèss longtemps. Anne ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir....
Moi je suis entre les deux, chercheuse amateur (se) mais dûment diplômée en histoire-géo, ce qui m'aide beaucoup car cela donne des bases à mon avis indispensables en connaissances historiques générales, sur les méthodes pour chercher et le sérieux de la retranscription. Après, le champ des recherches possibles à partir d'histoire locale est tel qu'à mon avis chacun développe ses propres connaissances dans tel ou tel domaine qui l'intéresse particulièrement. Pour ma part tout ce qui concerne l'histoire coloniale, ce qui me fait largement sortir du champ qu'on pourrait penser, à tord, étroit d'un tout petit village d'Aunis en réalisant les biographies d'aventuriers locaux.
Lorsqu'un historien professionnel méprise les amateurs en leur demandant de se contenter de suivre les cadres déjà tracés, encore faut-il qu'il y en ait ! Or pour ce qui me concerne l'Aunis, la plus petite province du royaume sous l'Ancien régime, est aussi un désert en matière de recherche historique. Nous sommes coincés entre le Poitou et la Saintonge, où des sociétés savantes, des "érudits professionnels" et des universitaires se sont manifestés dès le milieu du XIXe siècle pour aller fouiner dans les archives.
Mais chez nous c'est terra incognita. L'installation récente d'une fac d'histoire à La Rochelle n'a pas changé grand chose, et les archives de Charente-Maritime ne sont pas des plus réputées pour leur (manque total d') enthousiasme à faire partager l'histoire locale ! Mais au moins ça présente un avantage pour l'historien amateur un tant soit peu curieux : cela oblige à être inventif et à se transmuter fréquemment en "petit Sherlock Holmes" pour pouvoir avancer ! Et c'est passionnant. La preuve sinon je ne m'acharnerais pas depuis trente ans.
avatar
Milleansabouhet

Messages : 12
Date d'inscription : 12/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  Areverno le Dim 10 Oct - 8:13

Milleansabouhet a écrit:Après, le champ des recherches possibles à partir d'histoire locale est tel qu'à mon avis chacun développe ses propres connaissances dans tel ou tel domaine qui l'intéresse particulièrement.

Oui, je crois que c'est une originalité intéressante et c'est la raison pour laquelle je parle de passionnante aventure intellectuelle.
Quant à l'opposition amateur/professionnel, je ne le ressens pas vraiment. Les professionnels que j'ai eu l'occasion de contacter m'ont toujours répondu gentiment ( Roger Agache, Antoine Follain ou les chercheurs de la DRAC Picardie, notamment Frédéric Fournis).
Je ne suis qu'un amateur autodidacte et je sais rester à ma place mais je pense ne pas écrire trop de bêtises. Nous savons bien que les synthèses sont réalisées par les professionnels et s'ils utilisent les monographies locales faites par des étudiants, pourquoi pas. C'est formateur pour l'étudiant et d'ailleurs, souvent les universitaires ont commencé par une thèse sur un sujet local ( Montaillou pour Le Roy Ladurie ou Petit Quevilly pour Follain...)

Evidemment, il doit se trouver, comme dans toute corporation, des historiens hautains mais il reste que nous partageons la même passion et les amateurs ne sont-ils pas les premiers lecteurs des professionnels ?

_________________
Mémoire d'Havernas
avatar
Areverno
Admin

Messages : 85
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 63
Localisation : Nord Picardie

Voir le profil de l'utilisateur http://delbrayelle.pagesperso-orange.fr/memoirevillages.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  Milleansabouhet le Dim 10 Oct - 15:43

Le fait est que les travaux très pointus et très spécialisés de certains historiens professionnels nous sont indispensables pour pouvoir maîtriser certains points et ne pas écrire n'importe quoi : vu la variété des thèmes abordés, l'historien local n'a pas la science infuse et ne peut pas tout connaître. Donc autant se renseigner au bon endroit. C'est tout de même mieux que ceux qui pondent des monographies à deux balles avec un peu d'histoire locale approximative mélangée à de vieux souvenirs de cours d'histoire de France appris il y a 50 ans à l'école primaire. Si Si je vous assure ça existe, j'en connais ! Et si avec les technologies modernes ils rajoutent le grand nombre d'imbécilités pas vérifiées disponibles sur geneanet, wikipédia et j'en passe...
Mais l'historien professionnel qui se prend pour la cuisse de Jupiter j'en ai aussi croisé, dans les services d'archives comme à la fac : le genre d'historien super connu qui débarque de sa Sorbonne pour aller faire cours en province, et se la joue "ils vont voir ce qu'ils vont voir ces bouseux". Alors que nous avions ordinairement d'excellents profs... Faut pas exagérer non plus.
avatar
Milleansabouhet

Messages : 12
Date d'inscription : 12/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  CVB le Mer 13 Oct - 18:05

Bonjour,

A mon tour, je fais état de ma (petite) expérience personnelle. J'ai été contacté à deux reprises par des spécialistes et je dois dire que ça s'est très bien passé. Il est vrai qu'ils n'avaient aucune raison de se montrer désagréables... puisqu'ils me sollicitaient ! Very Happy Ils ont, l'un et l'autre, utilisé les documents que je leur ai fait parvenir en m'en attribuant la paternité et en m'invitant, à l'occasion, à récidiver. Que demander de plus ? J'ai eu le sentiment d'être en gens de bonne compagnie, ce qui n'est pas si fréquent sur Internet !

Quant à leur apport, il est évident. Tout passionné qu'il soit, l'amateur ne peut refaire à lui seul tout le chemin que d'autres ont mis des années à parcourir. Ce serait même absurde ! Dans l'organisation de mes recherches, je tiens donc compte de mes lectures (signées des "grands noms" en question). Cela m'évite de m'égarer, me fournit des pistes utiles, bref : me fait gagner du temps. J'utilise également les services de quelques généalogistes... si souvent méprisés par les historiens amateurs ! Very Happy

Tout n'est pas rose, cependant, dans le petit monde de l'histoire locale nivernaise. Je dois dire que j'ai parfois rencontré sinon du mépris du moins une certaine forme d'hostilité (en deux occasions au moins). Celle-ci ne venait ni des spécialistes ni des généalogistes mais de certains historiens locaux dont je piétinais en quelque sorte les plates-bandes... Humain, trop humain !

CVB
avatar
CVB

Messages : 22
Date d'inscription : 11/09/2010
Localisation : Région parisienne (95)

Voir le profil de l'utilisateur http://cahiersduvaldebargis.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  Part de Brie le Jeu 13 Jan - 18:19

Mon problème n'est pas trop les "professionnels" avec qui nous arrivons à avoir des relation mais l'on vit surtout côte à côte en s'ignorant. On en cotoie 3 sortes :
- le musée Braille (un conservateur fonctionnaire, bonne relations, et 2 "guides", plus délicat);
- les architectes des monuments historiques pour le château : jamais rencontrés les architectes fonctionnaires des MH mais leurs rapports sur l'histoire du château et du parc est des plus succints. Je n'ai eut qu'ne bonne expérience avec un architecte privé des MH avec qui j'ai passé une matinée autour des ruines du château qu'il était chargé de consolider et il m'a donné plein d'informations sur les refontes architecturales du chateau apparues sous les ruines (fenêtres bouchées, ouvertures modifiées, ..) et dont les périodes d'estimation correspondent exactement à des évènements et documents qu'on connaissaient. D'ailleurs c'est actuellement le seul architecte des MH qui m'a demandé ce que l'on sévit sur l'histoire de quelques batiments historiques de la commune qu'il devrait restaurer et aménagé.
- les archéologue de l'INRAP car nous sommes dans une zone en cours de forte urbanisation et des sites intéressants ont été découverts. En ce moment ils fouillent des nécropoles et un prieuré du haut moyen age dans la commune voisine. On a pu avoir une visite et un exposé en petit comité avec notre maire (faut dire que je suis conseiller municipal, ce qui aide fortement) et nous avons pu échanger des idées sur notre maladrerie disparue et dont on pense avoir trouvé l'endroit. Je souhaiterais au moins une petite fouille de validation (la zone est classée zone naturelle et ne justifie pas une fouille d'urgence .... pour l'instant).
avatar
Part de Brie

Messages : 26
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 70
Localisation : Coupvray (77)

Voir le profil de l'utilisateur http://partdebrie.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  Areverno le Jeu 13 Jan - 18:57

Je crois que ce n'est finalement qu'une question de personnes comme dans toute catégorie sociale.

Je suis en relation avec Frédéric Fournis, chercheur au service régional de l'inventaire (Picardie) et c'est un homme très sympathique qui m'a aimablement reçu et qui n'hésite pas à me communiquer des renseignements.

_________________
Mémoire d'Havernas
avatar
Areverno
Admin

Messages : 85
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 63
Localisation : Nord Picardie

Voir le profil de l'utilisateur http://delbrayelle.pagesperso-orange.fr/memoirevillages.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éternelle guéguerre entre amateurs et professionnels

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum